TELECHARGER LE FASCICULE DE LA CAVEM


*La démarche de traitement de vos palmiers est à faire aux frais de l'associé,

indépendamment du Domaine et en relation avec les services de l'environnement de la Mairie de Fréjus


PAYSANDISIA ARCHON


paysandisia 1

 

Ce papillon "palmivore" est originaire d'Argentine, il a été introduit en Europe accidentellement par des importations de palmiers d'Amérique du sud, prélevés dans la nature.

• Les oeufs ont la taille et l'aspect de grains de riz (il peut en pondre plusieurs dizaines).

• La chenille, de couleur blanche, peut atteindre un centimètre de diamètre et 8 cm de long

 

paysandisia 2 

 

• L'adulte (le papillon) a une envergure pouvant aller jusqu'à 11 cm. Il présente des ailes antérieures olive à bronze, et des ailes postérieures vivement colorées de taches blanches et noires sur fond rouge orange. Le papillon n'est visible qu'en été (Juin à Aout). Il pond les œufs à cette époque. Les larves grossissent et se nourrissent du cœur du palmier dès l'automne jusqu'au début de l'été suivant.

• Il ne s'attaque qu'aux palmiers. Les hôtes connus en France sont, en dehors des espèces venant du continent sud américain : les Livistonia, les Phoenix (dattiers), les Sabal, les Trachycarpus, les Washingtonia et les Chamaerops humilis.


Symptômes et détections :


 

Il est très difficile de détecter un palmier contaminé. Bien souvent les symptômes n'apparaissent que lorsque le palmier est bien attaqué. Voici quelques signes :

• Perforation des palmes et palmes atrophiées (photos 1 et 2)

• Trous et galeries sur la base des palmes observés au moment de la taille (photo 6)

• Présence de sciure facilement détectable sur la base des pétioles, de la lance, et du stipe. (photo 5)

• Dessèchement des palmes, puis de l'ensemble du végétal.

• Dépérissement du palmier dans un laps de temps très variable il faut parfois plusieurs années pour que le palmier meurt (tout dépend du nombre de larves qu'il comporte)

.• Dégâts sur le pétiole d'un Phoenix (photo 3)


paysandisia 3 paysandisia 4
paysandisia 5 paysandisia 6
paysandisia 7 paysandisia 8



Lutte et traitements contre le papillon ravageur du palmier
Paysandisia Archon


Ces techniques étant particulièrement délicates, nous vous invitons à contacter un professionnel qui disposera de l'équipement pour les mettre en oeuvre en toute sécurité.

 

La lutte chimique (insecticides)

La molécule la plus fréquemment utilisé en traitement combiné "Paysandisia / Charançon" : l'imidaclopride

L'imidaclopride agit au niveau du système nerveux des insectes (action sur les synapses et les neuromédiateurs) par contact et par ingestion.

Pour être efficace, le traitement doit être renouvelé durant toute la période de vol.

Ne doit pas être utilisé en periode de floraison (protection des insectes polinisateurs).

Inconvénient : les insecticides chimiques touchent de nombreuses espèces non-ciblés.


La lutte biologique

Un ver microscopique : le nematode

Cette technique de lutte consiste à imprégner le haut du stipe et la couronne du palmier avec un ver microscopique, le nematode entomopathogène (ou auxiliaire) Steinernema carpocapsae.

Ce nématode tue à la fois les stades larvaires du papillon palmivore et du charançon du palmier.

Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles.
Dans les conditions optimales, l'insecte infesté arrête de se nourrir très rapidement et meurt en 48 à 72 heures.

Les premiers tests montrent une assez bonne efficacité, même si la mortalité n'est pas de 100 %. Elle stabilise la situation sanitaire de l'arbre. 


Un Champignon entomophage : Beauveria bassiana

La technique consiste à pulveriser des granules contenant des spores d'un champignon entomopathophage : Le beauveria bassiana.

Beauveria bassiana infecte les insectes selon le mode classique des champignons entomopathogènes. Il agit par contact et peut parasiter tous les stades, de l'oeuf à l'adulte.

Avec l'humidité, le granulé libère les spores qui se fixent sur la cuticule de l'insecte où elles germent et pénètrent. Le champignon se développe ensuite dans l'insecte jusqu'à induire sa mort en 2 à 5 jours.
Après la mort de l'insecte, le champignon se développe dans le corps momifié puis traverse la cuticule et émet de nouvelles spores disséminées dans le milieu extérieur où elles peuvent contaminer un nouvel hôte.


NB : l'achat et l'application de l'Ostrinil sont réservés aux seuls professionnels (porteurs du DAPA = Diplôme pour les Applicateurs de produits phytosanitaires)

Informations supplémentaires